Visite de la manufacture Greubel et Forsey: création de chefs d’oeuvre en Haute Horlogerie


C’est l’atelier où sont fabriquées les platines de montre ainsi que les minuscules vis utilisées dans les œuvres d’art Greubel et Forsey. Cet ouvrage de haute précision est confié à des maîtres en horlogerie suisse car eux seuls sont capable d’obtenir la forme finale parfaite de ces composants exceptionnels pour les opérations à suivre comme le polissage et l’assemblage.

Stephen Forsey étudie la qualité d'une pièce minuscule

 

En effet, dans un garde temps fini chaque vis est décolletée, c’est-à-dire que chacune est scrupuleusement vérifiée afin de s’assurer qu’aucun résidu ne reste sur ses parois. Imaginez que certaines vis sont à peine visibles à l’œil nu et que ce travail de décolletage doit être réalisé à l’aide d’un microscope où la vis, posée dans une pâte bleutée, permet de la nettoyer et de la décolleter entièrement. Travail manuel de haute précision, les machines utilisées pour fabriquer en amont de tels vis sont souvent des modèles uniques elles-mêmes, et le savoir-faire nécessaire pour réaliser le décolletage demande une très grande expérience.

Cre?atrice de vis Made in Switzerland pour Greubel & Forsey

Microscope et vis minuscule au decolletage chez Greubel Forsey

 

Les collectionneurs font de plus en plus attention à la qualité des vis utilisées sur des œuvres d’art telles que les Greubel Forsey car l’industrialisation de la fabrication a bien entendu laissé de coté la minutie nécessaire pour obtenir les plus belles pièces imaginables, aussi bien esthétiquement que mécaniquement car, plus les pièces composants un mécanisme sont pures et précises, plus le mouvement lui-même atteindra la beauté et l’excellence absolue. Pour le démontrer, Greubel Forsey a ainsi remporté le 1er prix du concours international de chronométrie en 2011 avec son chef d’œuvre Double tourbillon technique 30°. L’art et la maîtrise technique au sein d’une seule et unique pièce. Impossible ? Greubel et Forsey l’a fait pour vous.

Atelier de polissage

Ensuite vient l’atelier de polissage où l’on polit mais, sous ce terme simple se réalisent des opérations effectuées par étapes, avec un savoir-faire nécessitant une longue formation pour être capable d’utiliser le bon outil au bon moment, ceci afin de rendre la pièce la plus belle possible sans pour autant modifier ses qualités mécaniques fonctionnelles.

Polissage pour un double tourbillon Greubel et Forsey

Pour ce faire, les équipiers de Greubel et Forsey utilisent des tiges de plantes telles que le Sureau naturel, ou la Gentiane, utilisant des tiges assez dures pour polir délicatement des pièces microscopiques ou des intérieurs de mouvement, le tout avec une patience infinie. Chaque tige est taillée régulièrement et utilisée en fonction de l’alliage et de l’effet recherché. Délirant !

Différents types de bois de plante pour les montres Greubel & Forsey

Toutes les pièces d’une montre Greubel & Forsey passent par cet atelier où les techniciens horlogers sont tous, œilleton en place, en phase de concentration: il ne faut pas déborder sur un bord.

Avec de telles compétences et un tel savoir-faire on comprend mieux pourquoi Greubel & Forsey est courtisé par les plus grands magazines d’art pour parler de leurs créations. Par exemple dans le célèbre livre Annual spécialisé dans l’Art Moderne, une section très importante est consacrée aux inventions et développements artistiques qui entourent la création d’une œuvre d’art Greubel & Forsey. En effet, quel nouveau terme faudrait-il utiliser pour définir de tels gardes-temps ? ‘Œuvre d’art’ semble le plus approprié.

Atelier d’Assemblage

Après les travaux techniques et artistiques réalisés par les ateliers de décolletage et de polissage, on imagine que le plus dur est fait, l’assemblage revenant à « assembler » les pièces préparées pendant des semaines par les ateliers visités précédemment.

Pièces sous coupole pour un assemblage final

 

Dans cet atelier on ressent de la part des techniciens un certain malaise dû probablement à la lourdeur de la responsabilité finale qui leur échoit. Chaque pièce est manipulée avec précaution et respect. Moins de sourires aux lèvres, plus de responsabilité: des coffres et instruments de test sont utilisés pour vérifier la fiabilité des mouvements à simple, double ou quadruple tourbillons !  Car le travail d’assemblage final demande le savoir-faire d’orchestrer l’ensemble du montage de pièces uniques pour donner vie au calibre exceptionnel. Le moindre accident peut réduire à néant des mois de travail…

 

Boitier de test de précision pour le quadruple tourbillon Greubel Forsey

Le Laboratoire

Visite presque terminée, je passe devant le « Laboratoire »… Inutile d’essayer de rentrer car la sécurité veille. Je pense l’air léger mais un peu gêné … on entrevoit quelques écrans d’études des futurs modèles. Seuls quelques dignitaires de la société peuvent accéder à ce lieu où de loin, on aperçoit différents instruments de test.. Sur une dizaine d’expériences internes pour de nouveaux modèles fabriqués sous forme de prototypes, seul un modèle finalement verra le jour sur le marché.

Les futurs projets de Greubel & Forsey suivront très probablement les lignes de création des grandes complications déjà connues mais qui seront réalisées avec une grande part de rêve et d’originalité pour franchir de nouveaux échelons et se placer bien au-dessus de la mêlée des autres manufactures du marché … Greubel & Forsey démontre que tout reste à inventer en haute horlogerie, et que les maîtres sont bien vivants: ils sont à La Chauds-de-Fonds.

Ce contenu a été publié dans Les montres Tourbillon, Montres exceptionnelles, Greubel & Forsey, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *