Jaquet Droz : le pionnier de la haute horlogerie genevoise


Etroitement liée aux prouesses de l´horloger dont elle porte le nom, la marque Jaquet Droz existe depuis 3 siècles et continue de maintenir la barre très haute en matière d´innovation. Si les pendules à carillons, les automates, les tabatières et les garde-temps de poche ont permis à cette marque de conquérir l´Europe et l´Asie dès les premières années de son existence, de nouvelles montres atypiques et de luxe lui permettent de toujours satisfaire les passionnés de montres.

La marque Jaquet Droz est liée à l´ingénieuse œuvre horlogère de l´illustre créateur Pierre Jaquet Droz né en 1721 à La Chaux-De-Fonds en Suisse. La création de la marque Jaquet Droz se confond avec la naissance de sa première manufacture horlogère en 1738 à La Chaux-De-Fonds. Le potentiel commercial de Londres l´amène à y ouvrir son second atelier en 1774. Aidé par son fils adoptif Jean-Frédéric Leschot et son fils Henry-Louis, il fonde en 1784 la première manufacture horlogère de Genève, une ville artistique et littéraire. C´est à cet endroit que naîtront les plus petites créations horlogères. Si la marque est ancienne de plus de 3 siècles, elle doit sa pérennité au savoir-faire de Swatch Group qui en est le propriétaire depuis 2001.

Jaquet Droz : une marque se distinguant par ses pièces rares

Pierre Jaquet Droz, ce passionné de montres, se fait remarquer en créant des pièces inégalables sur le plan technologique. Il s´agit entre autres de garde-temps à complications, à automates et à musique. Après s´être entièrement consacré à l´horlogerie en 1738, il fera montre d´un exceptionnel savoir-faire en mettant au point des pièces horlogères et des garde-temps à succès tels les jeux de flûtes et les pendules à carillons. Si les cours de mathématiques et de sciences physiques donnés par le célèbre Daniel Bernoulli y sont pour beaucoup, il faut reconnaître que Pierre Jaquet Droz est un génie de l´horlogerie. En s´investissant dans la résolution du problème du quantième perpétuel, il découvre la possibilité de dispenser la pendule d´un système de remontage grâce à l´utilisation de 2 métaux à dilatations inégales.

La singularité de ces pièces lui ouvre les portes de l´Europe et de la Cité Interdite, une première dans l´histoire des montres suisses. L´histoire révèle que le nom de la marque en chinois a été suggéré par l´empereur Qin Qianlong, ce qui est révélateur de la grande qualité des pièces horlogères produites. Parmi les pièces de distinction, il faut citer les automates humanoïdes dont la musicienne avec 2500 composants, le dessinateur avec 2000 éléments et l´écrivain et ses 6000 composants. Après avoir réalisé une telle précision micro-mécanique, il n´est guère étonnant que la marque réussit à l´adapter convenablement aux mouvements mécaniques horlogers. Ainsi, se succèdent des pendules de table, des tabatières, des urnes, des garde-temps de poche…

Jaquet Droz : l´innovation comme leitmotiv

Malgré ses 3 siècles de présence dans le monde de la Haute Horlogerie, la marque Jaquet Droz continue de plaire car elle a fait de l´innovation sa priorité. Sa devise « Eternité, le luxe ultime » en dit long sur les aspirations de ses dirigeants. Ainsi, la marque continue de s´étendre, notamment en Asie en y ouvrant des boutiques. Une boutique a été inaugurée fin janvier 2011 à Hong Kong sur la route de Canton. A cette occasion, une montre exceptionnelle a été présentée par un mannequin suivie de la démonstration de la peinture sur émail dont la marque a fait sa chasse gardée.

La floraison des nouveautés chez Jaquet Droz émerveille les distributeurs, les collectionneurs et bien d´autres passionnés de montres. Cette marque reste toujours fidèle à son emblématique design selon lequel le cadran principal est scindé en 2 cadrans subsidiaires s´imbriquant en forme de 8. Elle présente sous cette forme plusieurs modèles dont Urban London, Legend Geneva, le Tourbillon au calibre 25JD et la célèbre Grande Seconde Quantième. Toutefois, il existe des pièces magnifiques comme « Art » à applique d´oiseau ou celles à cadran excentré telles que « Majestic Beijing » et « Elégance Paris ».

Ce contenu a été publié dans Jacquet Droz, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *