Les montres de la collection Happy Diamonds de la marque Chopard


La Happy Diamonds est une collection prestigieuse de la manufacture Chopard. Les montres qui constituent cette collection se caractérisent par la profusion de diamants sur leur boîtier et leur cadran. Elles se distinguent par ailleurs, non seulement par la valeur des pierres précieuses et des métaux précieux mais aussi par le design de chaque version. La marque Chopard est même plus appréciée dans le domaine de la haute joaillerie avec ses montres que dans le monde de la haute horlogerie.

La Happy Diamonds de Chopard

La Happy Diamonds est le fruit de la grande expérience de Chopard dans le domaine de l’horlogerie associée à la haute joaillerie. Des improvisations audacieuses classent Chopard parmi les concepteurs avant-gardistes. Ainsi, les pièces fabriquées sont toutes des objets d´art dont la valeur est rehaussée par les pierres précieuses avec lesquelles elles sont parées.

La Happy Diamonds de Chopard au fil du temps

La légende de la marque Chopard commence véritablement en 1976 quand la Happy Diamonds, dessinée par le styliste Ronald Kurowski, reçut le prix de la Rose d´Or de Baden-Baden. La Happy Diamonds était considérée comme avant-gardiste par les professionnels de l´horlogerie de luxe. Les connaisseurs autant que le public accueillirent favorablement la création. Il faut dire que la marque se distingue par son savoir-faire dans le mélange réussi de la couleur à des formes baroques. Le succès des bijoux Chopard explique leur présence toujours très remarquée dans des événements tels que les salons de l´Horlogerie et de la Bijouterie, les galas de charité ou les festivals de cinéma.

Du fait de sa notoriété et de l´accueil toujours enthousiaste dont elle fait l´objet, la Happy Diamonds a été rééditée avec la Happy Sport par Caroline Sheufele. L´idée principale retenue dans le concept est l´image des diamants baladeurs.

Le caractère inédit de la Happy Diamonds

La marque Chopard s´est surpassée en lançant la Happy Diamonds. Le monde horloger reconnaît dans cette collection des modèles mythiques. Le caractère inédit de la montre réside dans le fait que le cadran, sous un couvercle de verre saphir, devient un espace où les diamants se meuvent librement. La prouesse technique est d´avoir su minimiser les frottements et les rayures forcément générés par la dureté des diamants sur le verre. L´astuce des maîtres horlogers de chez Chopard a été d´enrober les diamants d´une fine pellicule d´or.

Dans l´une des versions de la Happy Diamonds, le motif entièrement dessiné à l´aide de diamants représente le soleil et ses rayons. Les indicateurs d´heures en chiffres arabes – 3, 6 et 9 – sont entièrement gravés avec des diamants. La lunette ainsi que les cornes sont entièrement recouvertes de diamants et trois diamants mobiles se meuvent dans la couronne qui représente le pourtour du soleil. Les fines aiguilles de couleur noire des heures et des minutes sont mises évidence au milieu de ces pierres précieuses. La montre a un bracelet en cuir blanc comportant une boucle en or blanc.

Une autre version est équipée d´un boîtier en or blanc de 18 carats de 36 mm de diamètre. Le cadran est en nacre blanche et la lunette est sertie de diamants de 3,73 carats, de même que le chiffre 6 des indicateurs d´heures. Doté d´un mouvement à quartz, la montre est étanche à 30 mètres. Le design est rehaussé par un bracelet en crocodile de couleur blanche.

Une autre version, toujours en or blanc 18 carats, a une lunette sertie de diamants de 3,73 carats tandis que le cadran est recouvert de diamants blancs dont 3 sont mobiles à 6 heures. Le chiffre 6 est aussi serti de diamants. Cette montre, étanche à 30 mètres, a pour attache un bracelet en crocodile de couleur noire.

Avec un bracelet en crocodile rose, une autre version au boîtier rond a une lunette sertie de diamants tandis que sur son cadran en blanc nacré, le compteur des heures et des minutes situé à 9h est cerclé de diamants avec un fond entièrement pavé de diamants. La marque Chopard est inscrite dans cet espace réduit et sur l´espace restant du cadran se meuvent des diamants baladeurs.

Ce contenu a été publié dans Chopard, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *