Le groupe horloger Audemars Piguet


Le groupe centenaire Audemars Piguet a vu le jour en 1875 grâce à deux passionnés de la Haute Horlogerie. Depuis sa création, il a su tenir une place importante sur le marché des montres de luxe et a contribué au développement technologique de la Haute Horlogerie grâce à ses recherches et ses créations innovantes. Chaque année, il produit plus de 26 000 modèles de montres bijoux et de montres à complication.

Chronographe Royal Oak Offshore Tour Auto 2010 de Audemars Piguet

Rigueur, dynamisme, sens du dialogue et de l´écoute, respect des valeurs de Tradition et ouverture d´esprit, tels sont les maîtres mots de Audemars Piguet lequel n´a pas eu beaucoup de difficultés à s´imposer en tant que maître de l´horlogerie depuis sa création. Aujourd´hui encore, ce groupe horloger ne cesse non seulement d´élargir son marché mais aussi d´améliorer son image.

La création du groupe Audemars Piguet

Le groupe horloger Audemars Piguet a été fondé par deux passionnés de la Haute Horlogerie, Edward-Auguste Piguet et Jules-Louis Audemars. C´est en 1875, dans la vallée de Joux, que ces derniers ont décidé de travailler ensemble afin de créer et de produire des montres à complications. Leur autodiscipline, leur imagination et leur détermination ont porté leur fruit : 10 ans après qu´ils aient créé leur entreprise, ils ont pu mettre en place une succursale dans la ville de Genève. En 1889, Edward-Auguste Piguet et Jules-Louis Audemars participent à l´Exposition Universelle qui s´est tenue à Paris à l´occasion de laquelle ils ont pu présenter à un plus large public leurs montres de poche à complications. En 1892, ils créent la première montre-bracelet à répétition minute et en 1915, ils arrivent à mettre au point le plus petit mouvement répétition à cinq minutes. En 1918, ils remettent leur flambeau à leurs fils. Ces derniers ont alors mis au point des montres-bracelets beaucoup plus perfectionnées et des mouvements ultraplats beaucoup plus sophistiqués. Ils ont également créé des montres à heures sautantes et ont décidé de se spécialiser dans la fabrication de celles-ci.

Le groupe Audemars Piguet après la deuxième guerre mondiale

Après la deuxième guerre mondiale, le groupe Audemars Piguet s´est orienté vers la fabrication de montres haut de gamme et a sorti plusieurs collections novatrices. Cependant, il ne s´est jamais éloigné des valeurs fondamentales et patrimoniales des familles qui l´ont fondé à savoir l´audace, l´excellence et la tradition. En 1972, le groupe Audemars Piguet met à la disposition de ses clients sa collection Royal Oak dans laquelle il présente les premières montres de sport haut de gamme. En 1986, il met au point des montres-bracelets ultraplates fonctionnant avec un mouvement mécanique à remontage automatique et dotée d´un tourbillon. Parmi les plus célèbres collections qu´il a sorties après la fin de la deuxième guerre mondiale, on retrouve également la Jules Audemars, la Edward Piguet et la Tradition d´Excellence. Le modèle phare de cette dernière est la Millenary Quantième Perpétuel avec Seconde Morte et Indication de Réserve de Marche laquelle est munie d´un échappement exclusif.

Le groupe Audemars Piguet d´aujourd´hui

Depuis sa création, le groupe horloger Audemars Piguet n´a cessé de se développer. Il compte aujourd´hui plus de 1 100 collaborateurs dont environ 800 travaillent en Suisse et 300 à l´étranger. Il dispose également d´au moins 16 boutiques éparpillées dans le monde et de 14 filiales de distribution. Sa production annuelle est estimée à 26 000 pièces de montres à peu près. Le groupe horloger Audemars Piguet fabrique la majorité de ses garde-temps dans ses trois usines de production dont la première se trouve à Meyrin, la seconde au Locle et la troisième – laquelle a été acquise au début de l´année 2009 – au Brassus. Mais, entre 50 et 200 artisans horlogers travaillent encore au sein de sa manufacture d´origine pour la mise au point des mouvements sophistiqués à l´instar des mouvements tourbillons, pour la fabrication des barillets et des roues, pour la conception des aiguilles, des fonds, des cadrans, des lunettes et des carrures, pour l´assemblage des différentes pièces ainsi que pour le réglage et la finition des montres.

Ce contenu a été publié dans Audemars Piguet, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *