La biographie de Jean Claude Biver – PDG de HUBLOT


Jean Claude Biver a une expérience réussie en tant que Président Directeur Général chez Blancpain et chez Omega et surtout chez la société Hublot qu´il dirige depuis 2004. Cette réussite est confirmée par les nombreuses récompenses qu´il a obtenues pour ses compétences en tant que manager et communicateur et pour les nombreuses créations dont il a été à l´origine.

Jean-Claude Biver PDG de Hublot

Né le 20 septembre 1949 au Luxembourg, Jean Claude Biver arrive en Suisse à 10 ans avec sa famille puis étudie le commerce au sein de la prestigieuse HEC de Lausanne. Grâce à ses liens d´amitié avec Jacques Piguet, rencontré juste après ses études, Jean Claude Biver fait son apprentissage dans le monde de l´horlogerie au sein de l´équipe de la prestigieuse manufacture Audemars Piguet. Sa maîtrise des subtilités de l´art horloger et surtout du marketing des montres de luxe lui a permis de conduire les marques Blancpain, Omega et Hublot vers la réussite.

Premier succès avec la marque Blancpain

Avec son ami Jacques Piguet, Biver rachète la marque Blancpain qui peine à trouver le chemin du succès avec des montres mécaniques traditionnelles qui ont du mal à concurrencer les montres à quartz. La marque, achetée initialement à 22.000 CHF, sera revendu à Swatch Group pour la somme de 60 millions CHF. Le duo Piguet-Biver a décidé de miser sur les montres mécaniques et de perpétuer le savoir-faire de la marque Blancpain avec la devise devenue fameuse : « Depuis 1735, il n´y a jamais eu de montre Blancpain à quartz et il n´y en aura jamais ». Biver demeure PDG de la marque jusqu´en 2003 avec toute la confiance du géant Swatch Group.

La direction de la marque Omega

Si en 1980, Jean Claude Biver a été responsable de produit chez Omega durant un an, c´est en tant que PDG qu´il reviendra dans les bureaux de la marque en 1993. En parallèle avec la marque Blancpain, Biver est chargé de rentabiliser la marque Omega. Comme pour Blancpain, Biver travaille tout d´abord sur le positionnement de la marque en misant cette fois-ci sur la publicité utilisant les célébrités pour lancer la marque. On retrouve parmi les ambassadeurs de la marque James Bond qui symbolise la force et la séduction, Michael Schumacher qui symbolise la performance et la fiabilité et Cindy Crawford qui représente parfaitement l´élégance, le raffinement et le côté glamour de ses modèles. Lorsque Jean Claude Biver quitte Omega en 2003, son bilan est plus que positif avec des ventes qui ont triplé.

PDG de Hublot de 2004 jusqu´à aujourd´hui

Après avoir quitté Swatch Group, le défi de redresser le bilan de la société Hublot séduit Jean Claude Biver et il accèpte alors d´être le nouveau PDG de la marque. En 2004, il prend la tête de la marque en remplaçant son fondateur qui pourra désormais consacrer son temps à sa fondation. Biver a développé le concept de la marque connu sous le nom de « Art of fusion » qui est de s´appuyer sur des mélanges inédits de matériaux pour concevoir des modèles originaux. Dès 2005, Biver lance son premier nouveau modèle qui connaît immédiatement un succès phénoménal : La Big Bang. S´en suivent des collections toutes aussi impressionnantes à savoir : les King Power, les Classic Fusion, ainsi que les Masterpieces.

En seulement quatre ans, Jean Claude Biver a multiplié par huit le chiffre d´affaires de la marque, atteignant plus de 200 millions CHF. Ce résultat a attiré l´attention du géant du luxe LVMH qui a fini par racheter la marque. Conforté dans sa place de PDG incontournable de Hublot, Jean Claude Biver mise cette fois-ci sur le marketing sportif en devenant le chronométreur officiel de l´équipe de football de Manchester United, chronométreur officiel de l´euro 2008 et du Mondial Sud Africain de 2010, mais aussi celui du mondial de Rio en 2014. La marque s´offre avec succès également une forte visibilité au niveau d´autres sports comme la Formule 1, la voile, le polo, le ski et le golf.

Ce contenu a été publié dans Hublot, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *