Les montres Patek Philippe 5396


La Référence 5396 de Patek Philippe a été éditée pour la première fois en 1996, mais la collection la plus connue date de 2006. Cette montre comporte un quantième que l’on corrige une fois par an au mois de février. Son calibre comporte 347 pièces. Des versions plus récentes possèdent trois guichets au lieu des deux habituels.

La référence 5396 de Patek Philippe

Les montres Référence 5396 sont plus connues sous la dénomination de « quantième annuel » 5396 de Philippe Patek. Bien que ce modèle ait été lancé assez récemment, en 2006, la montre est très appréciée des collectionneurs. La Référence 5396 reprend les grandes lignes des montres des années 40 et 50. Ses premières versions ont été lancées en 1996. Devant le succès et l´engouement qu´ils ont suscité, les modèles ont fait l´objet de nombreuses rééditions, avec à chaque fois un design évoluant ou une nouvelle fonction ou une complication plus avancée qui a renforcé le prestige et la valeur du garde-temps. L´édition la plus connue et la plus célèbre a été lancée en 2006 au salon de Bâle en Suisse.

Caractéristiques du quantième annuel 5396

Le quantième annuel caractérisant ce garde-temps de Patek Philippe constitue son principal attrait. Il est logé dans un double guichet et le mouvement automatique s´intègre dans un boîtier en or rose circulaire. Élégante et raffinée, cette montre témoigne du talent et du génie de la Maison genevoise.

Le rotor central de la montre est réalisé en or, de même que le boîtier, en or rose 750 et d´un diamètre de 38 mm. Par sa conception sobre et son allure intemporelle, le boîtier, équipé d´une lunette lisse, rehausse le raffinement et l´élégance de cette montre. Il est couvert par une glace saphir et un fond en saphir croché. Ses mensurations en font une montre d´allure plutôt féminine. La manufacture a fabriqué des modèles encore plus petits de 32,60 mm de diamètre. Les designers ont opté pour un cadran argenté et des aiguilles en acier bleui qui comportent des décalques bleu marine afin que le cadran et les aiguilles soient bien assortis. Ce cadran, qui reprend les grandes lignes d´un autre succès de la maison, le Calatrava, est une réplique du modèle historique des années 30 qui a façonné la réputation de Patek Philippe. Le bracelet renforce l´impression de luxe que la référence 5396 offre au premier regard. En effet, il est confectionné de façon artisanale avec du cuir d´alligator à grandes écailles carrées et se ferme avec une boucle déployante en or rose.

Le mouvement mécanique à remontage automatique est équipé d´un calibre particulier : le fameux 324 SQA LU 24H. Ce mouvement et son calibre battent à 28 800 alternances par heure et possèdent une réserve de marche de 45 heures. Par ailleurs, on y retrouve le quantième annuel – qu´on ne corrige qu´au mois de février de chaque année – à 6 heures, et le compteur des 24 heures situé à 12 heures. La complication la plus spectaculaire de cette montre reste sans doute son calibre riche de 347 pièces. Il se différencie des quantièmes traditionnels qui ne comptent que 275 pièces, et arbore le fameux Poinçon de Genève, symbole de la reconnaissance des institutions horlogères aux maisons disposant des meilleurs mouvements mécaniques. Par ailleurs, ce calibre comporte des boutons correcteurs pour le réglage du calendrier.

Les déclinaisons du quantième annuel 5396

D´autres modèles à quantième annuel ont fait leur apparition par la suite. Ils témoignent toujours d´une volonté de la maison Patek Philippe de se surpasser en matière de complications horlogères. L´une des plus connues est la Référence Patek 5396R. Sa taille, de seulement 32,6 mm, en fait le modèle féminin par excellence. Ce quantième à 3 guichets comporte entre autres des phases de lune et un balancier Gyromax. Les réserves de marche vont d´un minimum de 35 heures jusqu´à 45 heures. Cette montre est dotée de boutons correcteurs, notamment un correcteur des mois à 2 heures, un autre pour la date à 4 heures et un correcteur de lune à 8 heures. Ce bijou est livré avec un crayon en ébène et or rose de 18 carats.

Ce contenu a été publié dans Patek Philippe, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *