Le chronographe Blancpain Villeret à demi-fuseau horaire 8 jours


Blancpain présente un modèle de chronographe Villeret spécifique pour 2011. Sa particularité réside dans sa faculté à s´adapter aux fuseaux horaires par demi-heure et plus uniquement par heure. Cette complication est en outre associée à un savant système de réserve de fonctionnement pouvant aller jusqu´à 8 jours. Les matériaux choisis par l´horloger permettent par ailleurs une excellente précision du mécanisme ainsi qu´un niveau de fiabilité élevé.

La Villeret demi fuseau horaire 8 jours de Blancpain

En pensant particulièrement aux grands voyageurs, Blancpain a créé son chronographe à demi-fuseau horaire. En effet, ce modèle pour homme issu de sa gamme de montres Villeret dévoilée en 2010, offre à son possesseur la possibilité de prérégler ses heures pour des pays dont le décalage horaire est fixé à la demi-heure. Même si la question semble se poser peu souvent, le demi-fuseau horaire touche malgré tout de nombreux pays tels que l´Inde, le Venezuela ou encore les îles Norfolk. En restant dans l´optique du voyage, cette montre automatique possède par ailleurs une réserve de marche de 8 jours.

L´apparence et les matériaux utilisés par le modèle demi-fuseau horaire de Villeret

Le boîtier de ce chronographe d´exception de 42 mm de diamètre est fabriqué en or rouge ou en or gris. Le cadran est en émail grand feu (opalin guilloché) dans une finition bombée de couleur blanche. La masse oscillante est protégée derrière une glace en saphir. La Villeret demi-fuseau horaire de Blancpain permet à son propriétaire de plonger sans crainte jusqu´à une profondeur de 30 mètres sous l´eau. Concernant le bracelet, la simplicité est encore de mise avec du cuir alligator noir ou brun selon les finitions. L´intérieur du bracelet est doublé de cuir de veau d´Alsavel.

D´autre part, la tête de la couronne arbore en son centre un bouton secondaire qui donne un accès direct au changement du fuseau horaire ou de la date. Ce dernier réglage est d´ailleurs paramétré pour éviter toute manipulation qui risquerait d´abîmer la montre. L´une des particularités de ce chronographe réside d´ailleurs dans ce système à poussoir deux-en-un qui permet des réglages très rapides et quasi-intuitifs de cette montre en général. Enfin, le réglage de l´heure principale entraîne automatiquement celui de l´autre fuseau, leur mécanisme étant relié.

Les détails du mécanisme et les complications de la Blancpain à demi-fuseau horaire

Mis au point par la Manufacture du Brassus, le calibre 5235DF anime le chronographe Villeret demi-fuseau horaire de Blancpain. Ce système à remontage automatique est composé de 324 éléments parmi lesquels on trouve un procédé ingénieux de trois barillets disposés en série. Ce mécanisme est à la base de l´exceptionnelle longévité de l´autonomie de la montre qui peut atteindre un maximum de 192 heures, soit 8 jours. La régularité de l´ensemble est ainsi garantie par la même occasion. Pour un minimum de dilatation et un usage optimal de l´énergie cumulée, Blancpain a fait appel à un balancier en titane. Cette force est parfaitement économisée car le titane présente la caractéristique d´être extrêmement léger, et donc très facile à faire tourner. Fidèle à son souci de la précision, l´horloger offre au balancier un réglage sans faille par l´intermédiaire de vis micrométriques.

En ce qui concerne les complications, le cadran d´heure de référence est positionné à 12 heures, tandis qu´à 6 heures se trouve la date. Il est à noter que cette dernière donnée change en suivant le second fuseau de la montre. L´aiguille indiquant le basculement de fuseau et le passage de date est placée à 4 heures. Une indication supplémentaire du jour ou de la nuit par rapport à l´heure consultée est notifiée par une petite aiguille à 9 heures. L´heure de référence est affichée en chiffres romains tandis que le cadran du demi-fuseau horaire est en chiffres arabes. Malgré cet affichage assez complexe, l´aspect général du cadran reste très sobre et équilibré, cela est dû en partie grâce au grand diamètre du boîtier.

Ce contenu a été publié dans Montres exceptionnelles, Blancpain, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *