La référence 5146 Patek Philippe


Issue de la collection « Complicated Watches » de Patek Philippe, la référence 5146 est un quantième annuel qui comporte cinq complications dont l´affichage complet de la date, des phases lunaires ainsi que de la réserve de marche. Ce modèle de garde-temps est équipé du calibre 324 S IRM QA LU, à remontage automatique et qui offre une grande précision à la montre.

La référencee 5146 de Patek Philippe

En matière d´horlogerie haut de gamme, le fabricant genevois Patek Philippe excelle particulièrement dans la mise au point de complications qui accompagnent ses garde-temps de luxe. La collection « Complicated Watches » ou montres compliquées, réservée à une clientèle masculine, regroupe différents modèles de montres, équipés de diverses complications et qui s´avèrent être utiles en toute circonstance. Le calendrier annuel ou l´affichage sur deux fuseaux horaires sont des exemples de complications qu´on peut retrouver sur ces montres. Issue de cette collection, la référence 5146 de Patek Philippe comporte cinq complications.

Un boîtier classique mais élégant

Le boîtier à la forme circulaire de la référence 5146 de Patek Philippe est assez classique, bien travaillé et présente un aspect poli. L´élégance de ce boîtier est soulignée par les matériaux précieux dans lesquels il est fait. En effet, le boîtier de la référence 5146 n´est disponible qu´en platine, en or blanc, en or jaune et en or rose. Avec son diamètre de 39 mm, ce boîtier est corpulent bien que cette grandeur soit relative puisqu´on peut trouver des boîtiers bien plus grands dans les collections de montres Patek Philippe. Notons que ce boîtier est hermétique jusqu´à 30 mètres sous l´eau. Le cadran est également décliné en deux coloris suivant le modèle du boîtier : crème ou noire. Les indicateurs d´heure sont également en or ou en platine et seuls les chiffres « 3 », « 9 » et « 12 » sont gravés sur le cadran, les autres divisions étant représentées par des bâtonnets. Les aiguilles, de forme effilée, sont aussi en or ou en platine. La glace est en saphir tout comme le fond du boîtier qui laisse transparaitre le mouvement et le rotor de cette montre. Le bracelet, doté d´une boucle déployante, est fait en cuir d´alligator dont la couleur est harmonisée avec celle du boîtier. Ce sont les complications sur le cadran qui vont parfaire le design somptueux de cette montre.

Une montre à quantième annuel

Trois complications sur le cadran permettent la lecture précise de la date sur une année. La première est l´affichage de la date à travers un guichet qui se trouve au niveau de 6 heures. La seconde est l´affichage du jour dans un petit cadran circulaire situé sur la gauche du cadran principal. L´indication du jour, ne reprenant que les deux premières lettres du nom des jours, se fait à l´aide d´une aiguille. La troisième complication, située sur la droite du cadran, est l´affichage du mois sur un cadran similaire à celui utilisé pour l´affichage du jour. Compte tenu du manque d´espace et pour ne pas léser la lecture de la montre, seul un mois sur deux est inscrit sur le cadran, le reste étant remplacé par des points. Une autre complication qu´on peut retrouver sur ce modèle de montre est l´indication des phases lunaires à l´aide d´un cadran semi-circulaire situé au-dessus du guichet de la date. Cette complication est composée d´une pièce circulaire sur laquelle est représentée la lune dont l´affichage est modulé suivant le cycle lunaire de 29 jours et demie. Cette complication est d´une très grande précision puisque l´écart réel n´est que d´un jour sur plus d´un siècle de fonctionnement. La dernière complication sur la référence 5146 est l´indication sur la réserve de temps de fonctionnement de la montre. Cette complication prend l´allure d´un jauge avec les indications « + » et « – » en plus d´une petite aiguille.

Le calibre 324 S IRM QA LU de la référence 5146

Le mouvement de la référence 5146 de Patek Philippe est le calibre 324 S IRM QA LU. Derrière ce nom étrange se cache en réalité toute une série de technologies horlogères dont est équipé ce modèle de montre. Le calibre 324 est doté d´un système de remontage automatique qui fonctionne grâce au mouvement unidirectionnel de son rotor. Ce dernier est usiné dans de l´or massif pour lui fournir plus d´énergie cinétique dans son balancement. Le premier sigle « S » signifie que l´affichage des secondes se fait à l´aide d´une aiguille au centre de la montre. Le sigle « IRM » désigne la complication qui indique la réserve de marche de la montre. Le sigle « QA » indique que le mouvement est un quantième annuel. Techniquement, le mouvement de la montre reconnait automatiquement la longueur des mois à l´exception du mois de février qui peut comprendre 28 ou 29 jours pour les années bissextiles. Aussi, le seul ajustement manuel se fait au passage au premier mars. Le dernier sigle, « LU », indique que la montre est dotée de la complication indiquant les phases lunaires. Ce calibre est composé de 355 pièces, 36 rubis et 10 ponts. Le diamètre du calibre est de 30 mm pour une épaisseur de 5,22 mm. Le balancier de ce mouvement est le Gyromax de Patek Philippe avec une fréquence de 28 800 alternances par heure. Bien qu´assez modeste dans son ensemble, la référence 5146 demeure un modèle remarquable.

Ce contenu a été publié dans Patek Philippe, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *