La montre RM 030 de la marque Richard Mille


Richard Mille a mis environ quatre ans pour enfin aboutir à un rotor débrayable de manière automatique mais notre attente a été grandement récompensée. Ce rotor est fen effet une innovation majeure dans le monde de la haute horlogerie. La maison horlogère Richard Mille a installé ce rotor dans le modèle de luxe RM 030. Cette dernière fonctionne avec un nouveau calibre conçu spécifiquement par la marque, c´est le calibre RMAR1.

RM 030 de Richard Mille

La montre RM 030 utilise un nouveau calibre que la marque vient de créer : le calibre RMAR1. Ce calibre est doté d´une technologie nouvelle surtout au niveau de son mécanisme à remontage automatique qui va fournir dans le cas de la RM 030 la majeur partie de l’énergie nécessaire à son fonctionnement.

Un rotor débrayable pour un mouvement à remontage automatique

Tout mouvement à remontage automatique subit de nombreuses contraintes provoquant la surtension du barillet, ce qui est à éviter pour ne pas endommager la montre. C´est à cause de ce souci que la marque horlogère Richard Mille a mené des recherches afin d´améliorer la qualité du rotor et surtout afin d´avoir un mouvement automatique continu, d´où la naissance du rotor débrayable, placé à l´intérieur du mécanisme de la RM 030. Grâce à cette innovation majeure, cette montre fonctionne de manière continue. Le débrayage du rotor s´active lorsque que la réserve de marche atteint 50 heures. De par son mécanisme spécifique et d´une façon automatique, le rotor se débraye et il n´est plus couplé au barillet. Par contre, si la réserve de marche diminue jusqu´à moins de 40 heures, le rotor s´active également et on constate que son mécanisme remonte au fur et à mesure pour atteindre 50 heures. Pour être toujours informé de la situation active ou non du rotor, on peut voir s´il est « on » ou « off » à travers son indicateur placé à 12 heures.

Les spécificités du boitier de la RM 030 de Richard Mille

Dès qu´on pose le regard sur la montre RM 030 de Richard Mille, c´est son boitier qu´on voit en premier. Ce boitier rectangulaire bombé exceptionnel mesure 13,95 mm x 42,70 mm x 50 mm, typique de la marque Richard Mille. Son boitier ainsi que les différents éléments qui sont à l´intérieur sont très solides, ce qui assure le bon fonctionnement du train d´engrenage. En effet, son rotor possède des bras en titane grade 2. Ce dernier est muni de plusieurs ailettes en or blanc de 18 carats. Les billes de son roulement sont en céramique tandis que son segment est fabriqué avec de l´or gris. Son coq, ses ponts et sa platine sont en titane de grade cinq. Tous les éléments qui constituent cette montre ont été confectionnés dans des matériaux résistants, d´où son coût élevé. En effet, la résistance de chaque pièce, comme les ponts ou la platine squelettée par exemple, a été testée et par la suite, des essais complets ont été réalisés pour vérifier la solidité de la montre entière. La confection du boitier a lui seul nécessité trente heures pour la programmation du kit et vingt heures pour le réglage des machines. Ce boitier est formé par trois parties différentes, assemblées les unes aux autres. Les différentes pièces qui le constituent sont assemblées à l´aide de rondelles et de vis cannelées. Ce boîtier est étanche jusqu´à une profondeur de cinquante mètres.

Ce contenu a été publié dans Montres exceptionnelles, Richard Mille, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *