L´échappement Co-Axial des montres Omega


L´échappement Co-Axial a permis aux montres développées par Omega de connaitre un grand succès auprès des connaisseurs. Le créateur de l´échappement Co-Axial avait pour but d´améliorer les performances de l´horlogerie mécanique pour qu´elle puisse être appréciée par les générations futures. Les montres dotées de cette technologie sont caractérisées par des entretiens plus espacés et plus faciles. De plus, divers modèles sont disponibles, offrant aux acheteurs un large choix.

Intéressant non seulement les collectionneurs mais aussi les connaisseurs, l´horlogerie de luxe connait de plus en plus de changement. Omega, une marque suisse prestigieuse a élaboré depuis 1999 la technologie Co-Axial. Cette technologie permet en effet aux montres d´être plus performantes que les anciens modèles. Comparées aux montres qui ne sont pas dotées de cette technologie, celles dotées de l´échappement Co-Axial se distinguent essentiellement pour leur performance chronométrique, grâce à un mécanisme totalement innovateur.

Historique de la Co-Axial de Omega

C´est en 1999 qu´Omega a lancé son premier calibre Co-Axial, une grande innovation dans l´univers de l´horlogerie mécanique. Depuis, toutes les montres créées par Omega sont munies de l´échappement Co-Axial. D´après George Daniels, l´inventeur de la technologie Co-Axial, cet échappement a été développé pour que le public continue à apprécier les montres mécaniques. En effet, ce nouveau système procure aux horloges mécaniques une meilleure qualité. L´inventeur n´a cessé d´apporter des innovations à l´échappement Co-Axial, ce qui lui a permis de lancer, en 2005, le Calibre 3313, plus performant que la première version. En 2007, Omega a réussi à construire un calibre complet autour de la Co-Axial, grâce à une optimisation du processus de fabrication. L´histoire se poursuit encore en 2008 par la création de la version 8520 de Co-Axial, spécialement conçue pour les montres de plus petit diamètre.

La technologie Co-Axial développée par Omega

L´échappement Co-Axial est composé d´un balancier muni d´une cheville d´impulsion, d´une palette, d´un levier comportant trois palettes, du pignon co-axial, du pignon d´engrenage et d´une roue co-axiale à trois niveaux. La roue co-axiale est reliée à l´engrenage et à la roue intermédiaire par le pignon d´engrenage. Ce mécanisme innovant procure à la Co-Axial des avantages incontestables. Contrairement à l´échappement à ancre suisse, l´échappement Co-Axial transmet son énergie par les vibrations radiales. Comme les aires de contact sont plus réduites, les frottements sont plus limités, ce qui n´est pas le cas pour les montres à échappement à ancre. De ce fait, les montres Co-Axial ne nécessitent pas autant de lubrification que les montres classiques.

L´une des particularités des montres Co-Axial est l´existence d´un balancier-spiral qui n´est pas muni de raquette. Grâce à ce mécanisme, la marche de la montre ne nécessite pas de changement de la longueur du spiral, comme dans le cas des montres à échappement à ancre. Pour ajuster cette marche, il suffit de modifier le moment d´inertie du balancier. Pour l´ajustement, il est nécessaire d´utiliser une microvis et de l´enchâsser dans le balancier. Cela améliore considérablement la résistance aux chocs. Par ailleurs, l´ajustement de la marche évite les éventuels dérèglements provoqués par le contact avec les ressorts.

Les caractéristiques des montres Co-Axial d´Omega

La Co-Axial de Omega possède une réserve de marche de 52 heures et est étanche jusqu´à une profondeur de 100 mètres. Sa fiabilité et sa précision sont certifiées par le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC). La De Ville Chronoscope, munie de la technologie Co-Axial, comporte un sigle Omega en version brossée ou polie. Cette montre est disponibles en or rose ou jaune 18 carats. La montre Broad Arrow 3313 est aussi équipée d´un échappement Co-Axial. Pour ce modèle, le cadran peut être de couleur argent ou noir. Pour ces deux versions, comme pour tout modèle de montre Co-Axial, les entretiens sont plus espacés comparés à ceux des montres à échappement à ancre. Par ailleurs, les garanties accordées par les magasins ont été rallongées, allant jusqu´à 4 ans pour certains modèles.

Ce contenu a été publié dans Omega, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *