La montre Monaco V4 de Tag Heuer


La Monaco V4 est une montre de collection produite par la marque Tag Heuer; c´est une pièce unique en son genre. C´est la première montre à avoir eu une masse oscillante linéaire, des roulements à billes et une transmission par courroies. La Monaco V4 a été déclarée Concept Watch en 2004, et a été lancée au public en 2009. Elle a été éditée en production limitée avec 150 exemplaires. C´est la première montre à mouvement mécanique dont la transmission se fait à l´aide de roulement à billes et de courroies crantées. Cette grande complication horlogère, inspirée de la Monaco de 1960, a un boîtier en platine recouvert par une glace de saphir, et un bracelet en alligator doublé par du titane.

Monaco V4 de Tag Heuer

Le lancement commercial de la montre Monaco V4 a été annoncé en 2009. Le savoir-faire de la marque Tag Heuer, en matière d´engineering et de haute horlogerie, a été bien démontré dans ce concept innovateur. Cette montre en platine a été produite en nombre limité. En effet, la marque n´a édité que 150 exemplaires de Monaco V4 et elle est déjà introuvable. C´est donc en très peu de temps devenue une pièce rare, conçue dans l´atelier de La Chaux-de-Fonds, sous la responsabilité du « Meilleur ouvrier de France », Denis Badin. C´est une montre entièrement faite à la main, dont la conception implique l’intervention des domaines de l´horlogerie traditionnelle suisse, de l´industrie aéronautique, de l´informatique (simulations sur ordinateur), de la physique, et des mathématiques. Cette pièce d´exception est vendue à partir de 66 000 euros, un prix acceptable pour une montre de luxe qui est une pièce de collection. Elle n´est disponible que sur le réseau de vente de la marque, plus précisément dans ses meilleurs points de vente.

Les innovations techniques apportées par la Monaco V4

La Monaco V4 est la première montre au monde à avoir des barillets en V, une masse oscillante linéaire, des roulements à billes et une transmission par courroies. Cette technique est une grande première dans le domaine de l´horlogerie. Elle n´utilise pas les mouvements classiques à remontage automatique ni la transmission par engrenage. Sa transmission est assurée par des roulements à billes et des courroies crantées. Les courroies crantées remplacent les pignons ainsi que les roues du mécanisme traditionnel à remontage automatique. Des tendeurs contrôlent la tension de ces courroies de transmission. A noter que ces courroies sont fabriquées en polyéther bloc amide. Ce principe de transmission ne nécessite aucun engrenage supplémentaire. Grâce à ce système de transmission, la montre est facile à entretenir, présente moins de vibrations, et est plus efficace. Grâce à ce principe de transmission, la marque a obtenu 2 brevets internationaux. Les roulements à billes supportent la masse oscillante linéaire. Ces roulements à billes ont une épaisseur de 0,6 à 1 millimètre et un diamètre de 2,2 à 4 millimètres. Entre les barillets faisant une forme de V, le lingot en tungstène se déplace de bas en haut, impressionnant. Ce déplacement linéaire est changé en mouvement rotatif par la courroie crantée. La marque s´est vue décernée un autre brevet international grâce à cette découverte de concept de masse. Concernant la réserve d´énergie dans les barillets, elle est évaluée à 900g.

Description de la Monaco V4

Les barillets de mouvement de cette montre sont montés sur une platine en forme de V, d´où son nom la Monaco V4. Son boîtier en platine est recouvert par une glace saphir bombée et biseautée. Trois glace planes ajourent le fond de ce boîtier. Ses angles dièdres et ses surfaces complexes ont une finition bien polie. Sur le point de vue affichage, la petite seconde se trouve décentrée à quatre heures, tandis que les index polis et biseautés sont placés sur les ponts. La Monaco V4 a un bracelet en alligator qui a été doublé par du titane. Ce bracelet a été cousu à la main. Le cuir d´alligator utilisé pour cette montre a des écailles larges.

Pourvu que Tag Heuer nous réserve encore des surprises comme celle-ci..mais eu égard le second foudroyant de sa Monaco V4, Tag fera certainement plus d’incursions dans la montre de grand luxe et de prestige..

Ce contenu a été publié dans Montres exceptionnelles, Les montres de sport, Tag Heuer, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *