La montre Centigraphe de la collection Souverain de François-Paul Journe


La Centigraphe Souverain de FP Journe est très appréciée pour sa haute précision. Elle peut théoriquement chronométrer un objet qui se déplace à une vitesse de 360 000 kilomètres par heure. La Centigraphe Souverain de FP Journe est une montre plate de forme ronde. Elle est mue par un mouvement mécanique à remontage manuel et possède trois compteurs dont le premier est situé à 2 heures, le second à 6 heures et le dernier à 10 heures.

Centigraphe Souverain de FP Journe

La Centigraphe Souverain de FP Journe a été présentée en 2008. Elle a été éditée pour financer les recherches médicales effectuées par l´ICM sur les maladies d´Alzheimer, de Parkinson et de la sclérose en plaques. FP Journe s´est en fait engagé à reverser 30% du profit qu´elle tirera de la vente de la montre à cet institut.

Les fonctions de la Centigraphe Souverain de FP Journe

Comme toutes les montres-bracelets de luxe de la marque FP Journe, la Centigraphe Souverain de FP Journe indique les heures et les minutes. Ce qui la différencie c´est que, sur son cadran, ses trois compteurs attirent l´attention en premier du fait qu´ils occupent presque la totalité de la place. Ils sont situés respectivement à 2 heures, à 6 heures et à 10 heures. Celui qui se trouve à 2h permet de chronométrer les secondes. Doté d´une échelle tachymétrique, ce compteur présente un parcours de vingt secondes. Celui qui a été placé à six heures, quant à lui, affiche un parcours de dix minutes et dispose également d´une échelle tachymétrique. Il permet de chronométrer les vitesses relatives aux divisions de vingt secondes. Enfin, celui qui est situé à dix heures indique les centièmes de seconde. Il est muni d´une aiguille foudroyante laquelle est capable de faire un tour en une seconde.

La Centigraphe Souverain de FP Journe, une montre de haute horlogerie

La Centigraphe Souverain de FP Journe possède un boîtier rond et plat en platine qui mesure 40 mm de diamètre et 11 mm d´épaisseur. Son bracelet en cuir se ferme à l´aide d´une boucle déployante. Ses aiguilles des heures et des minutes sont de couleur bleue tandis que les aiguilles de ses trois compteurs sont de couleur rouge. La Centigraphe Souverain de FP Journe est une montre classique qui n´est sertie d´aucune pierre précieuse et qui n´est ornée d´aucune décoration. Elle n´est pas non plus étanche et est donc sensible à l´eau et à l´humidité. Cependant, elle figure quand même parmi les garde-temps haute horlogerie du fait qu´elle est dotée de deux complications. Grâce à son puissant mouvement mécanique à remontage manuel, elle peut afficher l´heure et la minute et utiliser en plus un chronographe et un indicateur de réserve de marche.

Le mouvement mécanique de la Centigraphe Souverain de FP Journe

Le mouvement mécanique de la Centigraphe Souverain a été récompensé par deux brevets, du fait qu´il est très ergonomique et qu´il fonctionne indépendamment de son chronographe. Pour sa mise au point, les maîtres horlogers de la manufacture ont utilisé deux rouages séparés dont l´un permet de réguler le mouvement du barillet et l´autre celui de ce dernier. En effet, si sur les montres à complication classiques, le bouton permettant d´activer, d´arrêter et/ou de remettre à zéro le chronographe est situé à côté de la couronne, sur la Centigraphe Souverain, il a été placé à deux heures, plus précisément, sur la carrure. Il a même été remplacé par un système de leviers lequel est relié à la roue à colonnes. Cela donne la possibilité de commander plus facilement les compteurs.

Les réserves de marche de la Centigraphe Souverain de FP Journe

Le mouvement mécanique à remontage manuel et le chronographe de la Centigraphe Souverain de FP Journe ne disposent pas de la même réserve de marche. Si le premier peut rester autonome pendant plus de soixante heures, le deuxième doit être remonté toutes les trente heures environ. Pour ce faire, l´utilisateur doit utiliser un remontoir auxiliaire. Grâce à ce dernier, il lui sera possible de remonter le chronographe sans pour autant arrêter la montre.

Ce contenu a été publié dans Montres exceptionnelles, F.P. Journe, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *