La marque de montres de luxe Franck Muller


Franck Muller est une entreprise spécialisée dans la fabrication de montres haut de gamme. Depuis sa création, elle a déjà fusionné avec plusieurs marques horlogères. La marque Franck Muller propose principalement des montres de luxe dotées de grandes complications. C´est grâce à la compétence de ses maîtres horlogers ainsi qu´au savoir-faire de ses artisans et de ses techniciens qu´elle a la possibilité de mettre au point des montres avant-gardistes et innovantes. Inaugurée en 1992, elle a déjà présenté sur le marché de la haute horlogerie plus d´une trentaine de montre à complications.

Franck Muller est une société qui ne cesse de prospérer. Son succès s´explique en grande partie par sa grande créativité. Franck Muller n´a cessé d´étendre ses activités. Même si elle est encore assez jeune, elle a su profiter de l´expérience et du savoir-faire des entreprises avec lesquelles elle a fusionné.

Historique de la marque horlogère Franck Muller

La société Franck Muller a son siège à Genthod, à une quinzaine de kilomètres de Genève. Son usine de fabrication a été baptisée Watchland. Cette entreprise a été fondée par Vartan Sirmakes et Franck Muller. Ce dernier est un spécialiste de la haute horlogerie. Il termine ses études à l´Ecole d´Horlogerie de Genève en 1980. Il travaille ensuite pour le groupe Patek Philippe. En 1992, il décide d´éditer sa propre collection et de créer sa propre manufacture. La complexité de ses créations lui a valu le nom de « génie de la fabrication de montres ». A partir de 1998, il ne cesse de présenter des nouvelles collections de montres à chaque World Presentation of Haute Horlogerie. C´est ainsi que les garde-temps qu´il met au point se font connaître sur le continent européen et aux Etats-Unis. La Chambre de Commerce Internationale de Genève, après avoir constaté que sa société se développait très vite, lui a décerné le « Prix de l´Industrie » de 1998. En 2000, soit huit ans après la création de celle-ci, un département spécialisé dans la joaillerie voit le jour au sein de la compagnie. Une année plus tard, deux nouvelles marques sont crées par le groupe. Il s´agit de Pierre Kunz et d´European Company Watch. En 2005, la société achète les marques Rodolphe et Alexis Barthelay. Deux ans après, elle rachète également la marque Martin Braun et crée la marque Backes & Strauss. En 2008, elle crée la marque Pierre Michel Golay.

Les montres de luxe proposées par Franck Muller

Les montres proposées par Franck Muller sont toutes exclusives du fait qu´elles ne sont éditées qu´en série limitées. Elles ont également un design hors du commun, leur conception ayant nécessité plusieurs mois de recherches. Par ailleurs, elles sont chacune équipées d´un mouvement performant constitué de 300 à 1400 pièces lesquelles ont été assemblées à la main par des experts. Sa première montre automatique, Franck Muller la présente en 1996. Il s´agit de la Master Banker qui permet la programmation de 3 fuseaux horaires via une seule couronne. Trois ans après, soit en 1999, la société sort la Chronographe Master Banker, un chronographe qui fonctionnera avec le même mouvement que la première. En 1997, elle édite la Conquistador. Cette dernière est pourvue d´un chronographe à rattrapante double face, d´un calendrier perpétuel et d´une répétition minute. Elle peut être réglée grâce à un poussoir unique. En 2003, les ingénieurs de l´entreprise mettent au point un tourbillon qui pivote autour de 2 axes. Il s´agit d´un mouvement spécial qui permet d´annuler l´effet de la pesanteur à l´horizontal comme à la vertical. Mais, la plus importante création de Franck Muller reste sans aucun doute la montre Aeternitas Mega. Cette dernière est équipée d´un calendrier rétrograde éternel, d´un quantième perpétuel, d´un affichage de l´équation du temps, d´une phase de lune, d´un indicateur jour/nuit, d´un guichet dateur, d´un affichage de deux fuseaux horaires supplémentaires ainsi que d´un chronographe à rattrapante. Elle est, en plus, dotée d´un témoin de couleur rouge qui vire au vert à chaque changement de siècle, au cours du mois de février.

Ce contenu a été publié dans Franck Muller, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *