La Bugatti Atalante de Parmigiani, un chronographe avec fonction retour en vol.


En s´inspirant d´une remarquable voiture de tourisme des années 30, Parmigiani propose en version féminine et en variante sportive l´atypique garde-temps Bugatti Atalante. Cette montre est dotée de la fonction chronographe avec retour en vol. Inspirée d´un véhicule de tourisme dont elle porte le nom, l´Atalante Bugatti est un garde-temps au design original avec des poussoirs à gauche, un cadran ouvert et un boîtier avec des zones satinées. Le calibre PF 335 anime le mouvement chronographe de cette montre esthétique. Elle possède la fonction retour en vol, 2 échelles de lecture tachymétrique et un quantième qui est lisible dans un guichet entre 6 et 8 h.

Bugatti Atalante Flyback Chrono de Parmigiani

La manufacture Parmigiani continue une ouvre gigantesque débutée avec le mythique garde-temps bracelet Type 370. C´est désormais une coutume chez Parmigiani de sortir du standard des codes horlogers. Cette volonté de bouleverser un peu les règles de l´art lui réussit bien car l´Atalante Bugatti est un chef d´oeuvre horloger qui a su allier esthétique et sportivité.

Atalante, une montre au design atypique

Reflétant intégralement l´esprit Bugatti, ce garde-temps arbore un design particulier. Si un aspect visible de la montre Atalante Bugatti est anodin, il s´agit certainement de son format : un boîtier circulaire de 43 cm de diamètre. En effet, la position des deux boutons poussoirs à gauche du boîtier, précisément à 8 h et à 10 h, est inhabituelle. Il en est de même du cadran ouvert qui laisse entrevoir certains détails attrayants de son mécanisme interne comme le disque de la date. Le profil du boîtier se démarque également de celui des autres montres. Résolument sportive, l´Atalante Bugatti comporte des espaces satinés à l´instar de ceux situés sur les ailes des véhicules de sport. Ils sont le fait de la subtile jonction entre le fond et la lunette de la montre.

Autres aspects esthétiques de l´Atalante Bugatti de Parmigiani Fleurier

Avec une épaisseur de 13,4 mm, le boîtier poli et satiné de cette montre est disponible en or blanc pour la version sportive et en or rouge pour la version féminine. De plus, la couronne cannelée est plus imposante avec un diamètre de 9 mm. Cette dernière présente un double sertissage. Le cadran principal à un pourtour est pourvu de petits diamants et le sous cadran est excentré à 3h. Par contre, la lunette de la version sport a un tachymètre. Recouverte de matière luminescente, les aiguilles possèdent une forme dite « Delta » et les index sont posés en appliques rhodiées sur un cadran style « Ivoire » ou « Silver ». Cet admirable décor du cadran est appréciable à travers la glace saphir anti-reflet qui le surmonte. L´Atalante se porte confortablement au poignet grâce à un beau bracelet cuir, de couleur noir pour la version sportive et blanche pour la version féminine. Le logo « PARMAGIANI FLEURIER » est placardé à 12 h. Celui-ci est diamétralement opposé au sigle « EB », qui rappelle l´alliance officielle ayant permis la réalisation de ce garde-temps. Au dos de cette montre est gravé le numéro spécifique de la pièce.

Les atouts techniques de la Parmigiani Atalante Bugatti

Avec ce garde-temps, Parmigiani dote son mouvement chronographe automatique de la fonction flyback ou retour en vol. Cette fonction permet, à l´aide d´une simple pression, de chronométrer un autre évènement sans stopper le compteur en cours. Cette nouveauté est rendue possible grâce au nouveau calibre maison PF 335 qui équipe ce garde temps. Ce calibre confère à l´Atalante jusqu´à 50 heures de réserve de marche. La fréquence maximale d´oscillation du balancier est de 28 800 A/h. Il importe de préciser que la durée des lents déplacements comme la course à pied ou la marche est mesurée sur le compteur 30 minutes tandis que la durée des courses de vitesse très rapides est mesurable grâce à la graduation située sur la lunette. Le quantième se lit dans un guichet situé entre 6 h et 8 h. Cette montre est assurément hermétique jusqu´à 30 m sous l´eau.

Ce contenu a été publié dans Parmigiani, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *