Graham London, une dénomination inspirée des inventions de Georges Graham


Née de l´inspiration de l´œuvre de l´horloger Georges Graham, la marque Graham London se consacre à la confection de solides garde-temps aux designs atypiques. Après avoir marqué son temps de son talent, Georges Graham est à l´origine de la marque Graham London. Fondée en 1998 par Eric Loth, elle confectionne des montres au design singulier et très solides. Des partenariats ont été conclus avec les tournois « Tourist Trophy », « RBS 6 Nations » et l´écurie Brawn de formule 1 avec à la clé des garde-temps dédiés.

Les inventions de Georges Graham ont immanquablement inspiré et guidé Eric Loth pour la création de la marque Graham London. Entre autres spécificités, il importe de noter que Graham London se différencie de bon nombre d´horlogers par sa propension à munir ses garde-temps d´un dispositif de protection contre les chocs.

L´horloger Georges Graham, à l´origine de la marque horlogère portant son nom

La sphère de la haute horlogerie est unanime sur l´ingéniosité et la particulière contribution de Georges Graham au développement de cette industrie. Ce passionné de montres qui a opté pour la recherche, est l´auteur de plusieurs inventions. On peut citer en l´occurrence la pendule à mercure, l´horloge chronographe, le chronographe et l´échappement à cylindre sans recul. On estime à son actif la production de plus de 3 000 montres. Ce virtuose du garde-temps a vécu entre 1673 et 1751. C´est sans doute de l´inspiration de son œuvre gigantesque qu´est née la marque Graham London, plus de deux siècles après sa mort.

Fondation et philosophie de la marque Graham London

Eric Loth a fondé à la Chaux-de-Fonds, en 1998, la marque horlogère Graham London. Cette enseigne anglo-suisse a la réputation de produire des garde-temps contemporains mais qui sont dotés d´un design marginal. Par ailleurs, Graham London a fait le choix de munir ses montres du système Incabloc pour résister aux chocs car la marque estime que le porteur se ne focalisera pas simplement à une activité tranquille, mais peut également prendre part à des activités pouvant occasionner quelques coups à la carrosserie de la montre.

Des partenariats signés par la marque Graham London

En 2009, 2010 et 2011, la marque Graham London est le chronométreur officiel de la particulière course de moto dénommée « Tourist Trophy » et qui a lieu chaque année sur l´île du Mans. Sur un chemin ordinaire où la vitesse autorisée est de l´ordre de 60 km/h, les coureurs vont jusqu´à plus de 300 km/h. En plus de la vitesse intensive, ils sont confrontés à un dénivellement de près de 400 m, à plus de 200 virages, à des secousses et à une montée d´adrénaline certaine. A en croire, le responsable de la marque horlogère, ce partenariat pourrait durer encore longtemps d´autant plus que les deux entités partagent une longue histoire et des valeurs fortes. En 2009 aussi, on enregistrait également un partenariat entre le tournoi RBS 6 Nations et Graham London. La marque horlogère est devenue également le chronométreur officiel de ce tournoi. Toujours en 2009, la Graham London contracta également un partenariat avec la célèbre écurie Brawn GP qui venait d´être créée en début d´année. Le succès de cette écurie qui a remporté une grande partie des courses est patent et dénote par ailleurs de l´excellence de ce partenariat. A l´instar des évènements parrainés par l´horloger Graham London, les garde-temps sont très souvent portés par les sportifs.

Des garde-temps de renom signés Graham London

Graham London a mis au point plusieurs garde-temps mais il importe de se pencher uniquement sur ceux qui ont marqué ses différents partenariats et ceux qui constituent des nouveautés. Pour l´édition 2011 de la Tourist Trophy, c´est un solide garde-temps résolument sportif que Graham London propose. Disposant d´un bracelet cuir aux couleurs rouge et noire des combinaisons de motards, cette montre dispose d´une réserve de marche de 48 h, d´un amortisseur de choc, d´une fréquence maximale d´oscillation de 4 Hz et est équipée du calibre automatique G 1734. Pour récompenser certains gagnants, Graham London a développé un modèle Chronofighter en série limitée à 211 entités. Avec deux verres traités antireflets en saphir protégeant le cadran et le mouvement, ce modèle présente, entre autres curiosités, le logo de Tourist Trophy à l´arrière, un bouton anti-gip, la date à 7 h, l´emblème mannois (le triskèle) comme aiguilles du compteur secondes à 3 h et le panneau de limitation de la vitesse comme compteur chronographe 3 min à 9 h.

Ce contenu a été publié dans Les montres de sport, Graham London, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *