Les caractéristiques de la Rolex Oyster Perpetual


L´Oyster Perpetual fut le premier modèle de montre lancé par la société horlogère Rolex. De nos jours, il s´agit d´une collection regroupant plusieurs types de montres performantes, aux caractéristiques différentes. L´Oyster Perpetual est la collection de montre la plus vendue par Rolex et demeure la plus célèbre parmi toutes les créations de Rolex. Déclinées en différentes versions et toutes aussi prestigieuses les unes que les autres, les montres Oyster Perpetual sont issues de la symbiose parfaite entre un boîtier entièrement étanche et un subtil mouvement à remontoir automatique, deux technologies démontrant tout le savoir-faire de Rolex.

Hans Wilsdorf, un jeune horloger allemand alors âgé de 24 ans, fonda en 1905 avec son beau-frère la société Wilsdorf & Davis. La marque Rolex ne fit son apparition qu´en 1908, date à laquelle le label fut déposé en Suisse par Wilsdorf. Quelques années plus tard, en 1914, les montres Rolex obtinrent la certification de Classe A délivrée par la Kew Observatory, une licence destinée aux chronomètres de la marine. Ce fut l´un des premiers diplômes offerts à la marque en l´honneur de la performance de ses montres. Après la Première guerre, la société déménagea en Suisse. C´était le début d´une aventure incroyable qui allait devenir, un siècle plus tard, une vraie légende dans le monde de l´horlogerie de luxe.

L´Oyster, un boîtier révolutionnaire

Dès ses débuts, les modèles Rolex étaient d´une précision époustouflante mais, comme tous les modèles de l´époque d´ailleurs, la poussière ou l´eau qui pouvait s´infiltrer dans le boîtier suffisait à désorienter toute la mécanique qui y était logée. La firme Helvète se lança donc dans la conception d´un boîtier étanche et mit au point le modèle de boîtier Oyster (ou « huitre ») en 1927. Ce modèle révolutionnaire, muni d´une couronne à vis, était entièrement hermétique et ne craignait ni l´eau ni la poussière et résistait également à une certaine pression. Non seulement le boîtier Oyster était totalement étanche, mais l´acier dans lequel il était taillé lui conférait une grande résistance aux chocs. Lorsque Mercedes Gleitze traversa la Manche à la nage avec le fameux Rolex Oyster au poignet, l´étanchéité de ce modèle fut irréfutablement reconnue. En effet, mise à l´épreuve dans une eau glaciale durant quinze heures, la montre était toujours en parfait état de marche.

Oyster Perpetual Day-Date de Role

Le « Rotor Perpetual », un système de remontage automatique

L´Oyster avait toutefois un talon d´Achille, le remontage de la montre se faisait manuellement. Les joints d´étanchéité pouvaient ainsi s´user ou si, par inadvertance le remontoir n´était pas bien vissé, l´Oyster perdait de son herméticité. Il a donc fallu trouver au plus vite un moyen efficace pour palier ce « défaut ». En 1931, Rolex trouva la solution à ce problème en mettant au point le « Rotor Perpetual », dotant ainsi l´Oyster d´un mouvement à remontage automatique. Le « Rotor Perpetual » était une masselotte semi-circulaire qui, en se balançant sur un axe au grès des mouvements du poignet, remontait spontanément le ressort du barillet. Doté d´un système d´encliquetage et d´un jeu d´engrenages, le rotor tenait inlassablement son rôle de remontoir automatique, peu importait son sens de rotation. Le modèle Oyster Perpetual était précis, étanche, robuste tout en gardant sa sublime élégance. Devant le pedigree de toute une collection de montre de luxe, l´Oyster Perpetual équipera plusieurs modèles de Rolex et sera le modèle le plus vendu d´entre tous.

Les modèles Oyster Perpetual

En étoffant sa collection haut de gamme, Rolex déclina l´Oyster Perpetual en divers modèles de montres disposant de leur propres traits de caractère, dont : la Submariner (1953), l´Explorer (1954), la Day-Date (1956), la Sea Dweller (1967), la Cosmograph Daytona (1976), la Yacht Master (1992) et enfin la Day-Date II (2008). Cette liste n´est qu´un aperçu des modèles Oyster Perpetual qui sont taillés dans de l´acier 904L. D´autres prototypes sont disponibles en or ou en platine. Quelques modèles Oyster Perpetual sont également déclinés dans une version féminine avec un boîtier plus petit et plus raffiné, notamment la Lady Oyster Perpétuel faite en acier ou en or gris. Avec une production annuelle estimée entre 600.000 et 750.000 exemplaires authentiques, ce modèle restera sans doute le plus vendu de toutes les montres Rolex.

Ce contenu a été publié dans Les montres de sport, Rolex, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *