La montre de luxe Tank Américaine de Cartier


Inspirée de la Tank originale, la Tank Américaine est une montre de luxe lancée par Cartier en 1989. Ce garde-temps du style American way of life peut être porté à toutes les occasions. La Tank Américaine de Cartier se démarque non seulement par son boîtier cambré et cintré mais aussi par son bracelet réglable en cuir. Elle est animée par un mouvement à quartz et elle est disponible en plusieurs versions à savoir la version Petit Modèle, la version XL, la version Chrono et la version Tourbillon Volant or rose. Dotée d´un calibre à remontage automatique, cette dernière est la plus performante de toutes.

La Tank Américaine de Cartier

La Tank Américaine a été conçue dans l´atelier new-yorkais de la maison d´horlogerie Cartier. Dotée d´un boîtier rectangulaire légèrement bombé, elle peut se porter à toutes les occasions – même au quotidien – et convient de ce fait à toutes les tenues vestimentaires. Elle se décline en plusieurs versions dont la plus performante et la plus prisée reste la Tank Américaine Tourbillon Volant or rose.

La Cartier Tank Américaine Tourbillon Volant or rose

Editée en 2009, la Cartier Tank Américaine Tourbillon Volant or rose est la dernière version de la Tank Américaine à avoir été proposée par Cartier. Elle dispose d´une réserve de marche de 50 heures de réserve de marche et est étanche à 30 mètres de profondeur. Son mouvement mécanique à remontage manuel de calibre 9452 MC est constitué de 142 pièces dont 19 rubis, mesure 4,5 mm d´épaisseur et bat à 21 600 alternances par heure. Il est par ailleurs orné d´un poinçon de Genève. La Cartier Tank Américaine Tourbillon Volant or rose fait partie de la collection Haute Horlogerie. Elle a été présentée au Salon International de la Haute Horlogerie de Genève. Plutôt imposante, elle est dotée d´un boîtier en or rose 18 carats de 35,8 mm de largeur, de 52 mm de hauteur et de 13,3 mm d´épaisseur. Le fond de son boîtier et la glace de son cadran ont été fabriqués en saphir de façon à ce que l´utilisateur puisse voir son mécanisme et ce, même à contre-jour. Son cadran guilloché de couleur noire ou grise est munie d´une grille ajourée et affiche une échelle en chemin de fer et des chiffres romains. Ses aiguilles en acier bleui indiquent l´heure et la minute et son tourbillon volant situé à 6 heures indique les secondes. Logé dans une cage en forme de C, celui-ci pivote librement en une minute sur son axe et de ce fait ne perturbe pas le mouvement de la cage pivotante de la montre. La Tank Américaine Tourbillon Volant or rose de Cartier est aussi munie d´un bracelet en cuir d´alligator de couleur marron et d´une boucle déployante réglable en or rose. Sa couronne de réglage, également en or rose, est située à 3 heures et est ornée d´un saphir facetté.

Les autres versions de la Tank Américaine

Parmi les autres versions de la Cartier Tank Américaine, on retrouve la Tank Américaine Classique, la Tank Américaine Petit Modèle, la Tank Américaine XL et la Tank Américaine Chrono.

La Tank Américaine Classique se démarque par son boîtier en or blanc, son cadran en argent et son bracelet noir en cuir de crocodile qui ne se ferme pas à l´aide d´une boucle déployante mais plutôt à l´aide d´une fermeture d´épine. Elle est par ailleurs équipée d´un matériel de verrouillage, lequel a également été fabriqué en or blanc.

En ce qui concerne la Tank Américaine Petit Modèle, son boîtier en or jaune mesure 19 mm X 34 mm, sa glace a été fabriquée en saphir et ses aiguilles en acier bleui. Sur son cadran beige sont inscrits des chiffres romains de couleur noire. Son bracelet grenat a été fabriqué en cuir de veau vernis.

La Tank Américaine XL, quant à elle, est équipée d´un mouvement à remontage automatique. Elle se différencie principalement de la Tank Américaine Petit Modèle par son boîtier en or jaune de 46 mm de diamètre.

Enfin, la Tank Américaine Chrono possède également un boîtier en or jaune et un bracelet en cuir noir. Lancée en 2004 par la manufacture horlogère Cartier, elle est dotée d´un chronographe.

Ce contenu a été publié dans Cartier, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *