Le dernier-né de la collection Ingénieur de IWC : l´Automatic


IWC a une nouvelle fois renouvelé sa collection Ingenieur par la sortie de « Automatic » et tout ce que cela implique comme design et remise à jour technologique. IWC s´est depuis toujours démarquée de ses principaux concurrents par son ambition d´offrir toujours plus pour satisfaire ses admirateurs. De prime abord, sa protection antimagnétique avant gardiste a battu tous les records en défiant les testeurs qui émettent à peine la moitié de l´intensité des rayons contrés par la montre, un système désormais présent sur l´Ingenieur Automatic. Par ailleurs, Ingenieur Automatic hérite de plusieurs années d´expérience à travers celles de ses prédécesseurs de la même collection.

L´Ingenieur de IWC est une collection âgée de plus d´un demi-siècle qui revient en force avec un design revisité et qui célèbre par la même occasion les 50 ans d´existence de la gamme. L´Ingenieur de la marque IWC est une montre à la fois élégante, robuste et surtout sportive. La première vague d´Ingenieur est sortie entre 1954 et 1955, d´où la raison pour laquelle elle est devenue le fleuron de l´horloger IWC. Son retour signe également un profond respect pour Albert Pellaton l´Ingenieur qui est à l´origine du dispositif automatique type de IWC.

L´Ingenieur Automatic classée dans la lignée de ses ainées

Depuis la première édition, les montres Ingenieur ont épaté les admirateurs pour ne citer que ses prouesses en 1989, lorsqu´un modèle se présente au record du monde. A cette époque, la première version de l´Ingenieur Automatic IWC osait déjà rivaliser avec les autres marques grâce à son composant constitué de divers éléments antimagnétiques, ne contenant pas de fer ni de nickel. L´ancienne Ingenieur a relevé le défi et passe sous le tomographe à 3,7 millions A/m et en sort haut la main. Depuis, une série sous le nom d´Ingenieur 500000A/m est proposée à 3 000 exemplaires.

Avant que l´Ingenieur Automatic n´ait vu le jour sous sa forme définitive et ses performances indéniables, d´autres montres Ingenieur l´ont précédé à savoir le modèle Chrono Alarme et la variante ultralégère qui avait un boîtier en titane. La collection Ingenieur a également donné naissance à une montre de poche déjà munie de bouclier anti-polarisation ainsi qu´un chronomètre pour la gente féminine. Les Ingenieur se distinguaient déjà à l´époque par leur lunette ronde pourvue de cinq trous, d´un bracelet métallique, des caractères visibles d´ores et déjà sur les Ingenieur de la génération sortie en 2005.

Nouvelle collection de IWC, nouvelle technologie

Les nouvelles Ingenieur Automatic de IWC descendent certes de la lignée des Ingenieur des années 1950. Toutefois, elles ont droit à des innovations à commencer par le calibre flambant neuf 80110 équipé du remontage Pellaton. Ce garde-temps est également à l´épreuve des chocs grâce à son amortisseur intégré. Il en est de même pour sa capacité à résister contre les ondes magnétiques, un dispositif qui équipait déjà ses ainées. Son design a lui aussi été tiré de l´ancienne Ingenieur SL datant de 1976. La protection contre les polarisations magnétiques n´enrobe pas uniquement le boîtier interne fabriqué avec du fer doux mais sert aussi de bouclier à l´écran. L´Ingenieur Automatic est effectivement protégée de ces rayons déstabilisateurs jusqu´à une intensité de 80000A/m alors que la norme exige que le bouclier protège à seulement 4800A/m.

L'Ingenieur Automatique de IWC

Les traits d´une vraie Ingenieur Automatic

A part son armada d´éléments sophistiqués, L´Ingenieur Automatic IWC est d´abord une montre parée d´un boîtier d´un diamètre de 42,5 mm conçu dans de l´acier inoxydable massif. L´Ingenieur Automatic IWC est en outre pourvue d´une lunette saphir antireflet aussi bien de l´intérieur du boîtier que de l´extérieur pour garantir un maximum de lisibilité. Le porteur pourra distinguer les minutes, les secondes et les heures qui se trouvent tous au centre du cadran.

Il s´agit aussi d´une montre IWC tout à fait étanche à une pression de 12 bars soit à 120 m de profondeur. Au total, le bracelet en acier massif avec le fermoir déployant et la montre font à peine 216 grammes. L´affichage de la date se trouve pour sa part sur la place destinée à 3h.

Ce contenu a été publié dans IWC, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *